.
troca
  • Home
  • Pourquoi l’Avant-Garde s’engage au côté de la Manif Pour Tous ?

Pourquoi l’Avant-Garde s’engage au côté de la Manif Pour Tous ?

L’Avant-Garde sera l’un des partenaires officiels de la Manif Pour Tous lors de la manifestation du 16 octobre

 

Pourquoi l’Avant-Garde s’engage au côté de la Manif Pour Tous
 
1 Les conséquences de la loi Taubira
 

-La loi Taubira est incompatible avec la convention internationale des droits de l’enfant et ne peut en assurer le plein respect de l’article 7 : « l’enfant à le droit, dans la mesure du possible, de connaître ses parents et d’être élevé par eux». Demandons à la France de respecter ses engagements.

 
-A propos d’autorité parentale, la loi Taubira a modifié l’article 371-1 du code civil (qui est lu à chaque mariage) en y remplaçant les mots « père et mère » par le terme « générique » de « parents ». Revenons à l’écriture d’origine !
 
-La loi Taubira a ouvert le chemin du « droit à l’enfant », il faut le refermer !
 
2 Respecter la clause de conscience des élus locaux
 

La loi Taubira ne respecte pas les maires et leurs adjoints en ne contenant pas de clause de conscience pour les élus locaux qui ne veulent pas marier de personnes de même sexe. Alors que le président de la République avait déclaré, le 20 septembre 2012, devant le congrès des maires de France : « la loi s’applique pour tous, dans le respect néanmoins de la liberté de conscience ». Comme pour tout citoyen, la liberté de conscience des élus locaux doit être reconnue, respectée et garantie.

 

3 S’opposer à la GPA
 

La Gestation Pour Autrui (GPA) est aujourd’hui publiquement revendiquée alors que le code civil français déclare explicitement que « toute convention portant sur la procréation ou la gestation pour le compte d’autrui est nulle. » (Code civil, Livre 1, titre 1er, chapitre 2, art. 16-7). Le Premier Ministre, Manuel Valls, avait d’ailleurs publiquement déclaré, le 3 octobre 2014, que la GPA est « une pratique intolérable de commercialisation des êtres humains et de marchandisation du corps des femmes».Tenons fermement notre loi et nos valeurs !

 

4 Stopper la diffusion du genre à l’école
 

Expérimentés dans la plus grande opacité, les ABCD de l’égalité, véritable outil idéologique pro-genre, ont finalement été retirés sous la pression des familles à l’été 2014. Mais Najat Vallaud Belkacem n’a pas abandonné et cherche à imposer par tous les moyens possibles le genre à l’école. L’enseignement du genre est une idéologie et non une lutte contre les stéréotypes. . Expliquer que les garçons et les filles sont égaux est une évidence. Mais lutter contre les stéréotypes, c’est à dire les clichés, ne signifie pas qu’il faille gommer les différences entre les sexes. Un garçon et une fille sont égaux. Ils sont aussi différents. C’est le respect de cette différence que l’école doit enseigner.  L’école a d’autres priorités, malheureusement trop souvent oubliées par l’éducation nationale : apprendre à nos enfants à lire, écrire et compter.

 

Les campagnes électorales qui s’annoncent ne doivent pas passer sous silence les questions relatives à l’école, la filiation, au mariage et à la famille. Ces dernières sont de vraies questions d’avenir. Le 16 octobre, soyons à Paris pour le redire !

 

Retrouvez toutes les informations ici

 

Étiquettes :

Laisser un commentaire

Restez connectés

Abonnez vous à notre Newsletter