.

Opinion

Un espace d’expression et de débats: ce n’est pas l’Avant-Garde qui s’exprime mais ses membres à titre individuel.

 

macron-1

Le triomphe de la télé-réalité est en marche !

Pour donner les pleins pouvoirs à notre nouveau Président et son nouveau parti coaché par l’équipe Rothschild envoyez « 1 par SMS au 72 500 » (1€50 plus coût du sms) La télé-réalité a triomphé de la raison, un parti politique sans idéologie, sans programme et sans militant, création ex nihilo mais soutenu par de grands intérêts économiques à fait élire un président désigné sur casting. Emmanuel Macron, ancien secrétaire général adjoint de l’Elysée et éphémère ministre de l’économie est devenu président de la république sans jamais avoir exercé aucun mandat électif préalable. L’affaire est assez inquiétante pour que de nombreux analystes politiques et philosophes s’en inquiètent mais rassurez-vous tout est sous contrôle leur audience est nulle, le cartel médiatique veille au grain. Et l’affaire ne s’arrête pas là ! Ce dimanche 11 juin 2017 les candidats de la république en marche qui ont été castés sur internet à travers des critères qui devraient faire « hurler à la mort » toutes les associations anti-discriminations de la république ont obtenu des scores très importants au risque d’éliminer toute opposition au sein de l’assemblée nationale malgré un total de seulement 7.3 millions de voix soit 4.5 millions de voix de moins ...
Lire La Suite
fotolia-38698534-subscription_0_730_486

Un point de vue chrétien sur les élections présidentielles et législatives

Dans le même sens, la brève note qui suit n’a pour ambition que de donner un éclairage permettant à cette liberté de s’exercer le mieux possible. Un rappel initial élémentaire : ni l’Evangile ni le Compendium ne constituent un programme politique, n’en déplaise aux récupérateurs de tous bords. A s’en tenir au Compendium, il énonce un certain nombre de principes généraux dont l’avantage est toutefois de couvrir un champ assez large du politique. Principes suffisamment connus pour que cette note ne s’y attarde pas. Plus intéressant en revanche est de rechercher, à partir de ces principes, si des applications concrètes, forcément différentes selon les pays et selon les époques, pourraient être proposées, comme le pape François –et ses prédécesseurs aussi- nous y ont invités plusieurs fois. Pour cela, nous disposons certes d’outils de réflexion complémentaires du Compendium comme, par exemple, les deux contributions des évêques français de 2016 : « 2017, année électorale. Quelques éléments de réflexion » et « Dans un monde qui change, retrouver le sens du politique ». Dans ce cas non plus, je ne m’y attarderai pas, à la fois pour le même motif que le Compendium, mais aussi dans la mesure où ces textes, toujours ...
Lire La Suite
2048x1536-fit_emmanuel-macron-a-paris-26-10-2016-credit-chamussy-sipa

Monsieur Macron vous êtes un ignare ou un fourbe !

Sans doute ne vous a-t-on pas appris à l’E.N.A. l’histoire de notre grand Pays ? Ou alors ces propos auraient été tenus à dessin pour vous attirer les voix de tous les Français d’origine maghrébine ? Dans un cas comme dans l’autre ils appellent deux commentaires. Le premier est que vous semblez ne rien connaitre de ce que fut l’œuvre constructrice et pacificatrice de la France en Algérie. Au début du 18em siècle l’Algérie n’était pas une nation mais un ensemble de sultanats sous domination ottomane, le plus important étant la Régence d’Alger dépendant du califat ottoman de Constantinople. Ses ports, notamment celui d’Alger, étaient les bases de tous les pirates qui écumaient la Méditerranée. Ses plaines étaient les lieux insalubres où les nomades mouraient victimes de toutes les épidémies propres aux terres marécageuses. A partir de 1830, et pour assurer la paix en Méditerranée, la France s’est installée sur ce territoire et en a commencé la construction. Des milliers de Français y sont morts. Des hommes illustres y ont laissé leur empreinte comme Gallieni, Lyautey, Charles de Foucault, de Lattre de Tassigny et tant d’autres… Et nous, Pieds Noirs, y avons laissé nos morts. Morts pour la France et ...
Lire La Suite
FrancoisBayrou

Lettre ouverte à François Bayrou

Cher François, Bien que nous nous tutoyions lors de nos rencontres dans le cadre de l’UDF, je ne me permettrai plus de le faire n’étant plus qu’un simple citoyen alors que vous être Maire de Pau et peut-être une nouvelle fois candidat à l’élection Présidentielle. Je vous adresse ces quelques mots car j’ai longtemps apprécié vos actions politiques et les idées que vous portiez, lorsque vous étiez jeune élu puis pendant votre présidence de l’UDF. Vous aviez de nombreux amis, la génération des rénovateurs, et incarniez des valeurs de transparence, de droiture et de fidélité. Nous étions nombreux à faire campagne pour vous et, pour ma part, je vous ai accompagné à deux reprises dans les rues d’Aix-en-Provence où vous suscitiez un réel élan de sympathie. Et puis votre ambition a grandi. Vous avez pensé pouvoir faire votre chemin tout seul. Nous avons alors été nombreux à commencer à nous interroger sur vos motivations profondes. Puis d’élection en élection, de défaite en défaite, vous vous êtes aigri. Vos amis vous ont lâché les uns après les autres et aujourd’hui, mis à part Marielle toujours à vos côtés, vous êtes bien seul ! Vous avez enfin réussi à être élu maire ...
Lire La Suite
Visuel mire commission - Le peristyle, la colonnade et le fronton du Palais Bourbon avec drapeaux - photo retouchée

Pour une campagne présidentielle sous bénéfice d’inventaire.

Dans le passé, il est bien peu probable que le bureau de l'Assemblée n'ait pas eu connaissance non seulement de certains faits et documents mais surtout, en cas de manquements, de l'obligation d'en faire état en temps et en heures. Un code de déontologie est, de plus, en vigueur à la Chambre basse depuis 2011 avec des principes assortis de sanctions que les députés s'engagent à respecter. Il y a notamment des exigences tenant à l'intérêt général, l'indépendance, l'objectivité, la responsabilité, la probité, l'exemplarité ainsi que les obligations déclaratives . Ce dispositif prévoit enfin l'institution d'un déontologue. Dans une décision du 30 novembre 2016, le Bureau de l'Assemblée a ainsi accepté la proposition selon laquelle il convenait d'élaborer , pour les fonctionnaires et collaborateurs parlementaires, un code de déontologie. Ce communiqué bien consensuel ne doit pourtant pas occulter certaines remarques du déontologue dans son rapport public de 2016. Le document relève en effet la nécessité « de sensibiliser les collaborateurs à ces questions de déontologie et de loyauté envers les parlementaires. Cette clause de loyauté figure déjà dans les contrats-types proposés aux députés pour l'emploi des collaborateurs ». L'expression de loyauté à l'égard du parlementaire, et non de l'institution, peut ...
Lire La Suite
Simbol flag of european union

Une stratégie européenne pour les petits candidats

A ce jour, pas moins de 24 candidats, déclarés ou pressentis, sont réputés briguer la magistrature suprême. Mais l'égalité des chances risque fort de s'arrêter au stade des primaires et de leur suffrage censitaire. A quand un vrai débat aux heures de grande écoute avec Messieurs Nicolas Dupont-Aignan, François Asselineau ou Henri Guaino, si toutefois ce dernier se présente, sans oublier les autres... Le filtre médiatique dominant se charge en effet de classer les postulants en fonction principalement de leur degré d'européanité privant ainsi de tribune équitable des personnalités critiques à l'égard de l'Union européenne actuelle. Pour tenter de résoudre cette quasi censure audiovisuelle, il semble opportun d'observer la stratégie des véritables théoriciens de l'Europe des traités. En effet, malgré les réactions indignées et prétendument surprises des représentants européens au résultat du referendum britannique, ce dernier n'a pas peut-être pas souverainement déplu aux fabricants réels de l'Europe. Le Royaume-Uni bénéficiait déjà d'une situation privilégiée au regard des traités. Le pays gardait sa monnaie. Il n'était pas tenu de participer à l'espace Schengen notamment pour les frontières et se trouvait de plus dispensé de l'obligation de compatibilité entre ses lois et la Charte des droits fondamentaux. Il s'agissait donc là d'un ...
Lire La Suite
2048x1536-fit_emmanuel-macron-a-paris-26-10-2016-credit-chamussy-sipa

Macron, un paradoxe français

Pour autant, Emmanuel Macron n’est pas le premier libéral agitateur d’idées voulant sortir la France d’une certaine sclérose grâce à une bonne dose de sociale-libéralisme. Longtemps, certains ont vu en l’ancien assistant éditorial de Paul Ricœur une réminiscence de Jean-Jacques Servan-Schreiber (JJSS), « notre Kennedillon » selon les bons mots de François Mauriac. Initialement hommes de lettres brillants, médiatiques, porteurs de projets qu’ils prétendent novateurs pour la France, Emmanuel Macron et JJSS présentent de nombreuses similitudes. Toutefois, c’est peut-être Guillaume Larrivé, député LR, qui dressa la meilleure comparaison politico-historique en ce qui concerne le fondateur d’En Marche, en l’assimilant la semaine dernière à Félix Gaillard, plus jeune président du Conseil de la IVème République. A la tête d’un gouvernement de modérés, fédérant autour de lui plusieurs chapelles centristes, mais aussi indépendants et socialistes mesurés, celui qui n’avait pas encore franchi le cap de la quarantaine ne manquait pas d’idées solides pour notre pays, ni de qualités de technicien modernisateur. Mais l’histoire comporte une dose de tragique face à laquelle le dynamisme et l’intelligence ne suffisent pas pour assumer la charge régalienne de l’Etat. Si, à l’instar de Félix Gaillard - qui prit des mesures économiques courageuses en accord avec son ...
Lire La Suite
6676234lpw-6676968-article-jpg_4004168_660x281

François Fillon : la faute

Calcul politique ? clientélisme ? Peut-être… Sûrement… Ou simplement sincérité non réfléchie dans un monde où les conseillers en communication régentent le moindre discours de nos hommes politiques. La laïcité est-elle devenue le Dieu de la République française ? Doit-on faire table rase du passé catholique de la France sous prétexte que la laïcité est érigée en maître dans notre République du fait, entre autres, d’un multiculturalisme imposé ? Dans le futur, tout candidat briguant la place suprême devra-t-il se réclamer de l’athéisme ? Il est vrai qu’il y a bien longtemps que la France n’est plus érigée comme « La fille aînée de l’Eglise », son paradigme imposé par la classe politique française (bien souvent estampillée de gauche) a changé. Son destin tout comme son unicité aussi… Deux poids deux mesures cependant. On ne peut s’attaquer au judaïsme du fait du poids de la Shoah et avec des pincettes pour l’Islam sous peine d’être taxé d’« islamophobe ». En revanche pour le christianisme et en particulier le catholicisme (très largement majoritaire chez les chrétiens tricolores) : tout est permis. Des outrances de Charlie Hebdo à la croisade contre les crèches durant Noël, point de garde-fou. Faut-il rappeler à la ...
Lire La Suite
nombreux-changementsle-debut-lannee-2017_0_1400_933

Alors que 2017 s’annonce, nous formulons le souhait que…

Alors que 2017 s’annonce, nous formulons le souhait que le futur président de la France, avec le soutien de millions de concitoyens, éloigné de tous les petits jeux politiciens et refusant les concessions que réclament les corporatismes de tout poil, ait la détermination, la volonté et le courage de mettre en œuvre les réformes qui engageront le redressement du pays et qu’attendent depuis trop longtemps nos concitoyens . Que le futur Président réponde à l’aspiration d’une jeunesse qui veut qu’on lui parle idéal plutôt qu’argent, qui rêve d’une France qui soit une communauté nationale et non un comptoir de commerce ou une agence pour l’emploi. Que le futur Président engage un plan de relance de la croissance pour lutter contre la pauvreté qui aujourd’hui, en marginalisant des catégories entières de Français, mine l’unité nationale et provoque injustice et révolte. Que le futur Président propose à tous les pays africains un pacte de développement pour créer des emplois productifs et maîtriser parallèlement les flux migratoires. Que le futur Président engage une révision générale de notre politique extérieure, qui tienne compte enfin des réalités et refuse de s’exprimer dans des approches idéologiques, qui développe une approche pragmatique dans la recherche de solutions, ...
Lire La Suite
©BERTRAND BECHARD/MAXPPP
NANTES (44) LE 07 03 2006
CHU DE NANTES
CENTRE DE PLANIFICATION, D'EDUCATION FAMILIALE ET D'INTERRUPTION VOLONTAIRE DE GROSSESSE
CELLULE D'ECOUTE ET D'ENTRETIEN PSYCHOLOGIQUE AVANT UN AVORTEMENT
ILLUSTRATIONS SANTE, MEDECINE, PLANNING FAMILIAL, IVG, FEMMES
AUTORISATIONS OK

La « révolution conservatrice » annoncée doit se traduire en actes.

Cette disposition - prise dans l’urgence par une majorité socialiste aux abois résolue à faire usage de sa capacité de nuisance autant qu’elle le peut lors des 6 derniers mois d’une législature agonisante - menace de 2 ans de prison et de 30.000 euros d’amende les personnes oeuvrant au quotidien sur le terrain pour apporter une écoute et une aide aux femmes enceintes en difficulté. C’est donc devant des travées désertées qu’une poignée de parlementaires ont soutenu les amendements visant à rejeter la proposition liberticide. Nommons et saluons ces quelques courageux députés : Nicolas Dhuicq, Claude de Ganay, Philippe Gosselin, Christian Kert, Isabelle Le Callennec, Marc Le Fur, Gilles Lurton, Olivier Marleix, Yannick Moreau, Jacques Myard, Jean-Frédéric Poisson, Dominique Tian, Jacques Bompard, Jean-Christophe Fromantin et Marion Maréchal-Le Pen. Le 7 décembre, la sourde inquiétude face à l’absence des députés s’est muée en franche réprobation. 143 sénateurs contre 126 adoptaient ce texte (modifié à la marge) alors que la majorité sénatoriale est de droite. En analysant le vote, on constate que la faible mobilisation des sénateurs de droite a laissé le champ libre aux sénateurs de gauche et permis un tel résultat. Cette faiblesse ne laisse pas d’inquiéter : la majorité ...
Lire La Suite

Restez connectés

Facebook2k
YouTube0
YouTube

Abonnez vous à notre Newsletter