.
ag-confeerenceislam22sept2016-02
  • Home
  • Les conférences de l’Avant-Garde : La France a-t-elle encore un rôle à jouer au Moyen-Orient ?

Les conférences de l’Avant-Garde : La France a-t-elle encore un rôle à jouer au Moyen-Orient ?

La France a-t-elle encore un rôle à jouer au Moyen-Orient ?

 

 

Alignement systématique sur les États-Unis, refus de négocier avec la Syrie de Bachar-al Assad ou la Russie de Vladimir Poutine, absence de vision stratégique de long terme, la France semble confondre diplomatie réaliste et incantation morale. Petit à petit, elle semble s’éloigner de sa vocation historique de protection des minorités chrétiennes d’Orient et de son rôle de contrepoids et équilibre face à l’hyperpuissance américaine. À quelles conditions peut-elle retrouver son rôle et son prestige dans l’Orient compliqué ? A-t-elle une carte particulière à jouer dans la nouvelle donne géopolitique marquée par le retour de la Russie sur la scène internationale et l’élection de Donald Trump aux États-Unis ? Comment incarner cette diplomatie ?

 

avec

 

Renaud GIRARD

Journaliste, ancien élève de l’ENS et de l’ENA, reporter de guerre et géopoliticien français, auteur d’ouvrages sur le Proche et Moyen-Orient et d’essais sur les relations internationales. Renaud Girard a couvert la quasi-totalité des grandes crises politiques et des conflits armés de la planète depuis trente ans. En 2014, il reçoit le Grand Prix de la Presse Internationale pour l’ensemble de sa carrière de Grand reporter international et pour l’excellence de ses chroniques. Dernier ouvrage publié : « Le monde en guerre », éditions du Montparnasse, 2016.

 

Jean-François COLOSIMO

Historien, essayiste, théologien, éditeur et enseignant français, il est directeur général des éditions du Cerf, après avoir été directeur général de CNRS Éditions de 2006 à 2010 et président du Centre national du livre de 2010 à 2013. Spécialiste du christianisme et de l’orthodoxie, il enseigne depuis 1990 l’histoire de la philosophie et de la théologie byzantine à l’Institut Saint-Serge. Dernier ouvrage publié : « Les hommes en trop : La malédiction des chrétiens d’Orient », Fayard (2014).

 

Charles MILLON

Ancien ministre de la défense, ancien représentant permanent de la France auprès de la FAO, Charles Millon a aussi été un élu local engagé : maire de Belley pendant près de 25 ans, président du Conseil Régional de Rhônes-Alpes pendant plus de 10 ans et député de l’Ain pendant plus de 20 ans. Il est aujourd’hui président de l’Avant-Garde.

 

Frédéric PICHON

Docteur en Histoire, professeur de géopolitique en classes préparatoires, chercheur spécialisé sur le Proche-Orient, Frédéric Pichon est aussi consultant. Auteur de plusieurs ouvrages notamment sur la Syrie, il est l’un des rares universitaires à se rendre régulièrement dans ce pays. Dernier ouvrage publié : « Syrie, pourquoi l’Occident s’est trompé », Le Rocher, 2014.

 

Jeudi 15 décembre 2016

20H00

Théâtre Saint-Léon ( Paris 15e)

 

 

Inscription & réservation :

 

Tarifs : Adulte/10 euros – Etudiant/5 euros

 

Réservation par mail à : contact@lavant-garde.fr

 

Prévente : Preventes

 

Étiquettes :

3 Commentaires

  1. barral thierry dit :

    je le crois bien engagé. A nous de lui apporter soutien et victoire.Quant à lui il semble fairecson job.Son timing est bon.Faisons le notre.

  2. Wagner dit :

    Effectivement , je crois que François Fillon est l’homme qui pourrait redresser notre cher pays. Son programme est bien, en plus cet homme inspire confiance , car il ne varie pas son programme selon les sondages ou les attaques des autres partis. Par contre, Monsieur Fillon aura du travail afin de rétablir la situation dont la France a hérité des socialistes, que se soit dans l’éducation nationale , dans la fonction publique et dans bien d’autres domaines. Mais je suis convaincu
    que ce dernier a la carrure de ce que nous attendons d’une personne comme celui-ci.

  3. Jordan dit :

    J’ai du mal à croire que l’insipide PM de Sarkozy va se transformer en grand redresseur. Son bilan en termes de réforme de l’Etat, d’emploi, d’éducation, de sécurité, de fiscalité, sans parler de l’explosion de la dette publique, ne plaide vraiment pas en sa faveur. Et voyez comme il recule déjà sur l’assurance maladie… Quant à ses positions morales, sur le mariage homo ou l’IVG, le moins qu’on puisse dire est qu’elles sont très ambigues. Cet homme n’est pas courageux, il ménage la chèvre et le chou.

Laisser un commentaire

Restez connectés

Abonnez vous à notre Newsletter