Société

Alors que 2017 s’annonce, nous formulons le souhait que…

Alors que 2017 s’annonce, nous formulons le souhait que le futur président de la France, avec le soutien de millions de concitoyens, éloigné de tous les petits jeux politiciens et refusant les concessions que réclament les corporatismes de tout poil,  ait la détermination, la volonté et le courage de mettre en œuvre les réformes qui engageront le redressement du pays et qu’attendent depuis trop longtemps nos concitoyens .

 

Que le futur Président réponde à l’aspiration d’une jeunesse qui veut qu’on lui parle idéal plutôt qu’argent, qui rêve d’une France qui soit une communauté nationale et non un comptoir de commerce ou une agence pour l’emploi.

 

Que le futur Président engage un plan de relance de la croissance pour lutter contre la pauvreté qui aujourd’hui, en marginalisant des catégories entières de Français, mine l’unité nationale et provoque injustice et révolte.

 

Que le futur Président propose à tous les pays africains un pacte de développement pour créer des emplois productifs et maîtriser parallèlement les flux migratoires.

 

Que le futur Président engage une révision générale de notre politique extérieure, qui tienne compte enfin des réalités et refuse de s’exprimer dans des approches idéologiques, qui développe une approche pragmatique dans la recherche de solutions, notamment au Moyen-Orient, particulièrement dans la protection de population comme les chrétiens d’Orient qui traditionnellement regardent vers la France pour être secourus et protégés.

 

Que le futur Président révise de fond en comble la construction européenne car, que l’on ait voté oui ou non au Traité de Maastricht, chacun est convaincu qu’il faut désormais tout rebâtir sur de nouvelles bases.

 

Alors que 2017 s’annonce, nous formulons le souhait que les Français s’aiment enfin et fassent de cette année le départ d’une reconstruction générale de leur nation, et contribuent à apporter la paix au monde.

 

Charles Millon

Président de l’Avant-Garde