International

Alors que 2017 s’annonce, nous formulons le souhait que…

Alors que 2017 s’annonce, nous formulons le souhait que le futur président de la France, avec le soutien de millions de concitoyens, éloigné de tous les petits jeux politiciens et refusant les concessions que réclament les corporatismes de tout poil,  ait la détermination, la volonté et le courage de mettre en œuvre les réformes qui engageront le redressement du pays et qu’attendent depuis trop longtemps nos concitoyens .

 

Que le futur Président réponde à l’aspiration d’une jeunesse qui veut qu’on lui parle idéal plutôt qu’argent, qui rêve d’une France qui soit une communauté nationale et non un comptoir de commerce ou une agence pour l’emploi.

 

Que le futur Président engage un plan de relance de la croissance pour lutter contre la pauvreté qui aujourd’hui, en marginalisant des catégories entières de Français, mine l’unité nationale et provoque injustice et révolte.

 

Que le futur Président propose à tous les pays africains un pacte de développement pour créer des emplois productifs et maîtriser parallèlement les flux migratoires.

 

Que le futur Président engage une révision générale de notre politique extérieure, qui tienne compte enfin des réalités et refuse de s’exprimer dans des approches idéologiques, qui développe une approche pragmatique dans la recherche de solutions, notamment au Moyen-Orient, particulièrement dans la protection de population comme les chrétiens d’Orient qui traditionnellement regardent vers la France pour être secourus et protégés.

 

Que le futur Président révise de fond en comble la construction européenne car, que l’on ait voté oui ou non au Traité de Maastricht, chacun est convaincu qu’il faut désormais tout rebâtir sur de nouvelles bases.

 

Alors que 2017 s’annonce, nous formulons le souhait que les Français s’aiment enfin et fassent de cette année le départ d’une reconstruction générale de leur nation, et contribuent à apporter la paix au monde.

 

Charles Millon

Président de l’Avant-Garde

Les conférences de l’Avant-Garde : La France a-t-elle encore un rôle à jouer au Moyen-Orient ?

La France a-t-elle encore un rôle à jouer au Moyen-Orient ?

 

 

Alignement systématique sur les États-Unis, refus de négocier avec la Syrie de Bachar-al Assad ou la Russie de Vladimir Poutine, absence de vision stratégique de long terme, la France semble confondre diplomatie réaliste et incantation morale. Petit à petit, elle semble s’éloigner de sa vocation historique de protection des minorités chrétiennes d’Orient et de son rôle de contrepoids et équilibre face à l’hyperpuissance américaine. À quelles conditions peut-elle retrouver son rôle et son prestige dans l’Orient compliqué ? A-t-elle une carte particulière à jouer dans la nouvelle donne géopolitique marquée par le retour de la Russie sur la scène internationale et l’élection de Donald Trump aux États-Unis ? Comment incarner cette diplomatie ?

 

avec

 

Renaud GIRARD

Journaliste, ancien élève de l’ENS et de l’ENA, reporter de guerre et géopoliticien français, auteur d’ouvrages sur le Proche et Moyen-Orient et d’essais sur les relations internationales. Renaud Girard a couvert la quasi-totalité des grandes crises politiques et des conflits armés de la planète depuis trente ans. En 2014, il reçoit le Grand Prix de la Presse Internationale pour l’ensemble de sa carrière de Grand reporter international et pour l’excellence de ses chroniques. Dernier ouvrage publié : « Le monde en guerre », éditions du Montparnasse, 2016.

 

Jean-François COLOSIMO

Historien, essayiste, théologien, éditeur et enseignant français, il est directeur général des éditions du Cerf, après avoir été directeur général de CNRS Éditions de 2006 à 2010 et président du Centre national du livre de 2010 à 2013. Spécialiste du christianisme et de l’orthodoxie, il enseigne depuis 1990 l’histoire de la philosophie et de la théologie byzantine à l’Institut Saint-Serge. Dernier ouvrage publié : « Les hommes en trop : La malédiction des chrétiens d’Orient », Fayard (2014).

 

Charles MILLON

Ancien ministre de la défense, ancien représentant permanent de la France auprès de la FAO, Charles Millon a aussi été un élu local engagé : maire de Belley pendant près de 25 ans, président du Conseil Régional de Rhônes-Alpes pendant plus de 10 ans et député de l’Ain pendant plus de 20 ans. Il est aujourd’hui président de l’Avant-Garde.

 

Frédéric PICHON

Docteur en Histoire, professeur de géopolitique en classes préparatoires, chercheur spécialisé sur le Proche-Orient, Frédéric Pichon est aussi consultant. Auteur de plusieurs ouvrages notamment sur la Syrie, il est l’un des rares universitaires à se rendre régulièrement dans ce pays. Dernier ouvrage publié : « Syrie, pourquoi l’Occident s’est trompé », Le Rocher, 2014.

 

Jeudi 15 décembre 2016

20H00

Théâtre Saint-Léon ( Paris 15e)

 

 

Inscription & réservation :

 

Tarifs : Adulte/10 euros – Etudiant/5 euros

 

Réservation par mail à : contact@lavant-garde.fr

 

Prévente : Preventes